Prochainement sur votre mobile: LA PUB!

Russel Beattie a mis le doigt sur un point très intéressant: les bannières de pub sont dépassées, mais pas la pub interactive!


En toute logique les prochains développements devraient se concentrer sur l'exploitation à leur plein potentiel des écrans de téléphone portables: ils ont une résolution de plus en plus importante, de plus en plus de couleurs et sont généralement capables d'animer des images... En réalité, ils deviennent petit à petit de véritables stations multimédia de poche!


Quoi de plus naturel que d'imaginer un quelconque Macromedia Flash Mobile Edition vous jouer une animation plein écran et se terminant en substance par "Appuyez sur 1 pour plus d'infos. Appuyez sur 2 pour appeler directement notre service commercial!".


Jusqu'à présent on avait droit à des concerts de sonneries personnalisées... L'avenir nous réserve bien mieux encore: dans quelques années (au plus tard) les salles d'attente ne résonneront plus de sonneries polyphoniques mais bel et bien de slogans publicitaires... personnalisés pour chaque utilisateur. Arg! :[


Il n'est pas très difficile d'imaginer tout ce qu'on peut sponsoriser avec de la pub mobile...

PDA: Parts de marché (en Europe de l'Ouest)

Selon Gartner Dataquest (2002):
Palm: 36,6% (+0,2%)

HP: 23,7% (-0,2%)
Sony: 6,9% (+5,6%)

Nokia: 6,9% (-2,7%)
Casio: 5,4% (-3,1%)

Autres: 20,5% (+0,1%)

Le TCO est obsolète... voici le TEI!

Cet article du JDNet explique assez bien comment on est passé de la notion somme toute assez simpliste du Total Cost of Ownership à celle de Total Economic Impact qui met en balance le TCO avec les bénéfices du projet au cours du temps, sa flexibilité et ses risques.

Les internautes et le commerce électronique

Selon une étude Nielsen//NetRatings, 57% des internautes français se sont rendus sur un site de commerce électronique en décembre 2002 (46% en décembre 2001). Chiffres similaires au royaume uni. En Allemagne, ils ne sont que 51%, aux Pays-Bas 37%, en Espagne 29%, en Suède 28% et en Italie 26%.


Toutefois, les Suédois - beaucoup plus nombreux à être connectés - représentent la majorité des cyberconsommateurs européens (23,6%), alors que la France ne représente que 3,7% derrière la majorité des pays nordiques.

Janvier 2003 : problématiques majoritaires

Selon une enquête de Aladdin Knowledge Systems, en janvier 2003 les professionnels IT évaluent majoritairement des solutions anti-spam (60% d'entre eux!). Ils ne sont que 51% à évaluer des solutions anti-virus et 40% à évaluer des solutions de détection d'intrusion.