USA '07 et guides de voyage

USA '07 et guides de voyage

Récemment, plusieurs personnes m’ont envoyé des mails ou même posté des commentaires me disant que si les Etats-Unis c’était tellement bien, je n’avais qu’à y retourner…

…comme si j’allais me gêner! ;D

Bon ok, j’avoue, je me gêne d’autant moins que j’y vais à moitié pour des raisons professionnelles (ce qui permet en outre de voyager hors-taxes – au moins pour le billet d’avion – et sans impôts).

Anyway, j’ai eu tellement de demandes de conseils suite à mes précédents billets (notamment San Francisco), que cette fois-ci je vais essayer de prendre les devants. Commençons par les guides de voyage…

J’en ai acheté plein. (plus qu’avant!) Tous sur la partie Chicago -> San Francisco. Et puis j’ai comparé.

Le guide du Routard

Contrairement à la croyance populaire, le Guide du Routard c’est pas le pied… Super bof! Je pense que c’est bien uniquement si vous n’avez “pas une thune” et que vous cherchez les adresses des auberges de jeunesse. Mais si vous êtes dans ce cas, 1) vous n’allez probablement pas aller aux US, et 2) vous pouvez trouver les adresses des “hostels” de jeunesse sur Google!

Le seul avantage du Routard, c’est son prix: 14,90 € le morceau. Mais sur le prix total du voyage…

Lonely Planet

A l’autre bout du spectre, le Lonely Planet est probablement le plus cher. Jusqu’à 40 € à la Fnac pour un guide special Chicago dispo en anglais uniquement et importé. Probablement les guides les plus complets et les plus intéressants… surtout sur l’aspect culturel.

Mais je pense que la meilleure façon d’illustrer la différence de niveau avec le précédent, c’est une petite citation:

Routard Côte Est 2007/08, page 249:

“Un soir de l’année 1871, la vache (celle-ci n’a pas porté fortune…) de M. O’Leary aurait donné un coup de pied dans une lampe à pétrole. Ainsi débuta, semble-t-il, le grand incendie qui ravagea pendant trois jours un tiers de la ville et tout le quartier des affaires! Trois cents morts et 20 000 maisons détruites. Les milliers de tonnes de gravats…”

Lonely Planet Chicago 2006, page 52:

“On October 8, 1871, the Chicago fire started just southwest of downtown. For more than 125 years, legend has had it that a cow owned by a certain Mrs O’Leary kicked over a lantern, which ignited some hay, which ignited some lumber, which ignited the whole town. The image of the hapless heifer has endured despite evidence that the fire was actually the fault of Daniel ‘Peg Leg’ Sullivan, who dropped by the barn on an errand, accidentally started the fire himself and then tried to blame it on the bovine. (The Chicago City Concil officially passed a resolution in 1997 absolving the O’Leary family of blame.)

However it started, the results of the Chicago fire were devastating. it burned for three days, killing 300 people, destroying 18 000 buildings and leaving 90 000 people homeless….”

Post complet »

Les 2.0 sceptiques

Les 2.0 sceptiques

Régulièrement, je vois passer des articles dans la catégorie 2.0 sceptique… [Note: l’article source n’existe plus]

A chaque fois, je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec ce qui se passait il n’y a même pas 10 ans, lorsque les gens découvraient l’open source.

Le web 2.0 est comme l’open source:

  • Il n’a pas de définition claire et précise (ou du moins unique);
  • Il ne correspond à aucun business model antérieur, connu et éprouvé;
  • Il génère de la résistance au changement;
  • Les protagonistes dudit phénomène ne portent pas de cravate!

Cela fait quelques années qu’on n’entend plus dire que l’open source est une “hypothèse ridicule” et que “ça ne marchera jamais".

Combien de temps encore pour le web 2.0 ?

Ironiquement, ça fait 10 ans que l’on nous parle de télé interactive et de publicités où l’on peut acheter impulsivement d’un simple appui sur une touche de sa télécommande.

Ironiquement, à l’heure où les gens passent moins de temps devant leur TV et plus de temps sur l’Internet, à l’heure où acheter d’un simple clic est devenu une réalité, on refuse tout à coup d’y croire…

Peut être parce que ça ne se passe pas sur le canapé du salon?

Encore quelques mois de patience et il y aura des Apple TV et des Tivo 2.0 dans tous les salons… enfin je veux dire – en France – des Neufbox / Freebox / bidulobox 2.0 dans tous les salons.

Business bootsrapping

Business bootsrapping

Un peu de sagesse dans un monde de business plans...

Quand vous voulez créer une entreprise, la méthode classique, conseillée par Papa, les grands pontes, l'administration, ceux qui n'y connaissent rien et surtout ceux qui ne créeront jamais d'entreprise de leur vie, c'est ça:

  1. Vous rédigez un business plan;
  2. Vous vous en servez pour trouver des investisseurs/de l'argent;
  3. Vous faites un feu de joie avec l'argent des investisseurs;
  4. Vous espérer qu'un business profitable apparaisse avant que le feu ne s'éteigne!

Ce n'est pas que ça ne peut pas marcher, mais c'est quand même le monde à l'envers!

Evitez de perdre du temps...

Vous passez 6 mois sur le business plan. Ensuite vous passez 6 mois à chercher un investisseur. En gros, vous passez 1 an avant de parler à votre premier client! Allo la terre? Ce sont les clients qui font le business, pas les "plans"! :crazy:

Maintenant, je ne vais pas vous dire que vous ne pouvez pas faire du business à l'envers, si ça vous chante! Beaucoup de feux de joie ont été allumés pendant la bulle internet. C'était superteuf! :lalala: Et le meilleur de tout ça: quand les feux se sont éteints, on a même découvert quelques business profitables! Amazon.com? (Pensée émue pour les autres...)

Plus sérieusement, si vous avez un projet industriel qui nécessite la construction d'une usine de 10 milliards de dollars, vous n'avez peut être pas le choix de faire autrement qu'un business plan pour trouver de l'argent... (Où alors vous n'avez peut être pas bien réfléchi à comment sous-traiter la fabrication aux chinois... :P)

Mais dans les technologies de l'information, et dans les services plus particulièrement, perdre 1 an en élucubrations théoriques, c'est ridicule!

Bootstrap!

Le business bootstrapping, ça consiste à commencer par le commencement: le client!

Post complet »

Pourquoi avoir interdit les sondages

Pourquoi avoir interdit les sondages politiques dans les 48 h qui précèdent la fin du scrutin?

Parce qu'avec des faux sondages, ce serait trop facile d'influencer les électeurs à voter "utile" (mais manipulé) pour un candidat donné.

Si vous voulez en lire beaucoup plus là dessus, Thierry Klein revendique le post le plus pompeux jamais écrit sur le sujet.

Prospectus de campagne

Comme tout le monde j'ai reçu une liasse de pub pour les candidats dans ma boite aux lettres marquée "pas de pub svp"... :roll:

J'ai été frappé par la piètre qualité graphique de ces prospectus. Regardez les cheveux découpés aux ciseaux et collés sur un fond de couleur différente... Je n'aurais jamais cru que les prospectus soient réalisés par une classe de CE2 en stage à l'imprimerie nationale! :>

Ensuite, la pire révélation, je crois, c'est qu'apparemment le seul qui sache faire un noeud de cravate, c'est Le Pen! :no:

Remarque, les autres ont peut être pour stratégie de paraître plus proches du peuple. Et un noeud de cravate à la Homer Simpson, ça rapproche énormément!

Je pense que c'est pour ça que Bayrou ne passera pas: il a le 2ème meilleur noeud de cravate après Le Pen. :>> Ceci dit, les plis de repassage sur les manches de chemise, ça compense non? En tout cas, c'est clair, il est au centre, Bayrou!

Tiens, je viens de remarquer qu'à gauche on essayait même pas de mettre une cravate pour gouverner. Et quand t'es extrême gauche, tu mets même plus de chemise!

De l'autre côté, quand t'es extrême droite, tu mets des boutons de manchette et un foulard dans la pochette. (Il a quand même déconné grave sur les lunettes, Jean-Marie!)

Quelques autres interrogations sans réponse:

  • Pourquoi Ségolène Royal a-t-elle mis une photo de Dracula?
  • Où se cache le logo PixMania dans le programme magenta & vert de Dominique Voynet?
  • Pourquoi Nicolas Sarkozy essaye-t-il d'imiter Richard Bohringer?