*Non technical* weblog about the IT world and its trends...
« RFID, supermarchés et profiling...(I don't believe in) Web Standards (no more... but I wish I still had faith!) »

Le temps de l'Informatique Adulte

29.11.03

Le temps de l'Informatique Adulte

  01:03:49, par fplanque   , Catégories: IT business, Software engineering, e-hangover

Dans la lignée de mon précédent post sur le sujet, je voudrais citer Gérard Philippot, Président d'Unilog:

La dernière idée à la mode dans nos métiers est que nous traverserions une crise identique à celle de 1993... Je crois que cette comparaison est erronée : l'atonie actuelle du marché est d'une nature différente ; en outre, si c'était vraiment le cas, il suffirait d'attendre pour que tout reparte. Mon avis est que notre marché prend conscience de certaines réalités : il ne suffit pas de concevoir des solutions ".com" pour qu'elles créent de la valeur. La qualité d'un système d'information résulte de trois facteurs bien plus essentiels : une fiabilité permanente, la disponibilité des infrastructures techniques et l'appropriation effective des nouveaux systèmes par les utilisateurs. Après l'euphorie du "tout-internet" vient le temps de l'Informatique Adulte, qui repose sur certains pré-requis.

[...]

Le second porte sur la nécessaire industrialisation partielle de notre activité. Partielle, parce qu'aucun ERP*, aucun logiciel spécialisé ne peut s'adapter suffisamment à un client donné, sauf à enfermer celui-ci dans un fonctionnement tellement standardisé qu'il en perdra toute originalité sur son propre marché.

Forcément, je suis d'accord. ;)

2 commentaires

Denis Boudreau.net/

C’est drôle je suis d’accord aussi, mais justement parce que les standards permettent d’embarquer dans l’adolescence du Web, qui serait remplacé à terme par le web sémantique qui lui, en serait l’âge adulte. ;)

Ah!, les interprétations ! :)

02.12.03 @ 01:07
Denis Boudreau.net/

Oh, et le mythe du standard = limitatif est le pire des mensonges. Tous les médias sont normalisés et cela ne limite en rien la créativité… pourquoi en serait-il différent pour le Web ?

02.12.03 @ 01:09