*Non technical* weblog about the IT world and its trends...
« Entreprises en FranceBusiness bootsrapping »

Les 2.0 sceptiques

27.05.07

Les 2.0 sceptiques

  17:19:25, par fplanque   , Catégories: Open Source, Web 2.0 and up

Régulièrement, je vois passer des articles dans la catégorie 2.0 sceptique (juste un exemple parmi des dizaines…)

A chaque fois, je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec ce qui se passait il n’y a même pas 10 ans, lorsque les gens découvraient l’open source.

Le web 2.0 est comme l’open source:

  • Il n’a pas de définition claire et précise (ou du moins unique);
  • Il ne correspond à aucun business model antérieur, connu et éprouvé;
  • Il génère de la résistance au changement;
  • Les protagonistes dudit phénomène ne portent pas de cravate!

Cela fait quelques années qu’on n’entend plus dire que l’open source est une “hypothèse ridicule” et que “ça ne marchera jamais".

Combien de temps encore pour le web 2.0 ?

Ironiquement, ça fait 10 ans que l’on nous parle de télé interactive et de publicités où l’on peut acheter impulsivement d’un simple appui sur une touche de sa télécommande.

Ironiquement, à l’heure où les gens passent moins de temps devant leur TV et plus de temps sur l’Internet, à l’heure où acheter d’un simple clic est devenu une réalité, on refuse tout à coup d’y croire…

Peut être parce que ça ne se passe pas sur le canapé du salon?

Encore quelques mois de patience et il y aura des Apple TV et des Tivo 2.0 dans tous les salons… enfin je veux dire – en France – des Neufbox / Freebox / bidulobox 2.0 dans tous les salons.

5 commentaires

Commentaire de: MiKE [Visiteur]  
MiKE

Le plus intéressant, je trouve, reste que les technos de type Web 2.0 ont comme base de simplifier l’accés aux données.. et à l’achat, en passant. Pour autant, les ‘gens’ [sous entendus, ma mère] privilégient encore le passage par une bonne vieille page en HTML qu’ils vont visiter quotidiennement au lieu de s’inscrire au flux RSS ! Tout comme l’opensource, il y a encore un énorme effort d’évangélisation à faire.

31.05.07 @ 22:15
Commentaire de: Martin [Visiteur]  
Martin

Je découvre depuis peu les consoles de jeux vidéo de dernière génération au travers d’une Nintendo Wii connectée à Internet via ma CrétinBox Wifi. Après avoir déboursé 10 € pour l’acquisition d’un navigateur web (Opera), je découvre le web depuis mon séjour, et cela est particulièrement agréable, sous condition que les sites soient prévus pour (à savoir de préférence “optimisés” pour du 800x600 avec des grosses fontes). Or, même sans navigateur web, on peut se connecter à la boutique Nintendo pour y faire ses emplettes de jeux vidéo et autres services. Bref, le très grand public découvre, sur sa télévision, l’ecommerce. D’ailleurs, on parle de services VOD sur le réseau de la Xbox 360…

Alors il manque tout de même un clavier sans fil (manifestement, brancher un clavier USB ne suffit pas, grrr) pour un confort de navigation optimum. Si l’on peut acheter aisément en ligne depuis son canapé, discuter en ligne, mettre à jour un blog, mettre à jour ses propres vidéos n’est pas (encore) évident au moyen de ce type d’accessoires. Mais on progresse tout de même dans cette direction.

En effet, les clients de Cretin.fr peuvent d’ores et déjà mettre en ligne leurs vidéos avec leur CrétinBox, vidéos accessibles via leur téléviseur. On est dans la concrétisation du Web 2.0 au sein même du salon, à savoir le partage de contenu généré par les utilisateurs eux-mêmes.

18.10.07 @ 00:24
Commentaire de: Philippe [Visiteur]  
Philippe

Je pense qu’il y a et aura de plus en plus des modes de fonctionnement différent. Pourquoi vouloir tout généraliser ? Chacun à sa façon d’utiliser le web. Pourquoi serait-elle moins bonne que la sienne ? Les modes de fonctionnement coexisteront entre eux et ce sera très bien comme ça. Comme le libre coexite avec le proprio. On ne nous demande pas tous de rouler en twingo rouge, pourquoi le faire avec le web ?

20.10.07 @ 22:48
Commentaire de: klint [Visiteur]  
klint

Le web 2.0 c’est aussi des publicité en flash sur 30% de l’ecran, des sites “vides” créés pour empocher des adsenses (MFA, des annuaires de sites à inscription automatiques (plutôt que les listes de liens préférés du web 1.0).
Le web 2.0 c’est aussi un moteur qui écrase tout sur son passage et qui va devenir de plus en plus difficile à taquiner.
Le web 2.0 c’est aussi la fin du p2p (à chaque fois que j’essaie de telecharger un film sur e-mule je me retrouve avec un film de cul à la place)

… moi j’aimais bien le web 1.0

13.11.07 @ 16:40
Salaheddine HAMMADI

vis le web 2.0 C’est sous l’angle du néo-marketing et des enjeux de la coorpération qu’il nous dresse son portrait du web 2.

17.07.08 @ 00:32