Entreprises en France

Entreprises en France
Anton_Ivanov / Shutterstock.com

Je suis retombé récemment sur une une enquête de la Tribune qui disait qu'entre 2004 et 2006, le nombre d'entreprises opérant en France avait chuté de plus de 7%.

Il sera sans doute intéressant de regarder l'évolution après 2 ans de Sarkozy.

Est-ce qu'il n'y en aura que pour les world companies qui continueront de grossir ou bien verra-t-on enfin l'émergence d'un réel entreprenariat individuel... ?

Les 2.0 sceptiques

Les 2.0 sceptiques

Régulièrement, je vois passer des articles dans la catégorie 2.0 sceptique… [Note: l’article source n’existe plus]

A chaque fois, je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec ce qui se passait il n’y a même pas 10 ans, lorsque les gens découvraient l’open source.

Le web 2.0 est comme l’open source:

  • Il n’a pas de définition claire et précise (ou du moins unique);
  • Il ne correspond à aucun business model antérieur, connu et éprouvé;
  • Il génère de la résistance au changement;
  • Les protagonistes dudit phénomène ne portent pas de cravate!

Cela fait quelques années qu’on n’entend plus dire que l’open source est une “hypothèse ridicule” et que “ça ne marchera jamais".

Combien de temps encore pour le web 2.0 ?

Ironiquement, ça fait 10 ans que l’on nous parle de télé interactive et de publicités où l’on peut acheter impulsivement d’un simple appui sur une touche de sa télécommande.

Ironiquement, à l’heure où les gens passent moins de temps devant leur TV et plus de temps sur l’Internet, à l’heure où acheter d’un simple clic est devenu une réalité, on refuse tout à coup d’y croire…

Peut être parce que ça ne se passe pas sur le canapé du salon?

Encore quelques mois de patience et il y aura des Apple TV et des Tivo 2.0 dans tous les salons… enfin je veux dire – en France – des Neufbox / Freebox / bidulobox 2.0 dans tous les salons.

Business bootsrapping

Business bootsrapping

Un peu de sagesse dans un monde de business plans...

Quand vous voulez créer une entreprise, la méthode classique, conseillée par Papa, les grands pontes, l'administration, ceux qui n'y connaissent rien et surtout ceux qui ne créeront jamais d'entreprise de leur vie, c'est ça:

  1. Vous rédigez un business plan;
  2. Vous vous en servez pour trouver des investisseurs/de l'argent;
  3. Vous faites un feu de joie avec l'argent des investisseurs;
  4. Vous espérer qu'un business profitable apparaisse avant que le feu ne s'éteigne!

Ce n'est pas que ça ne peut pas marcher, mais c'est quand même le monde à l'envers!

Evitez de perdre du temps...

Vous passez 6 mois sur le business plan. Ensuite vous passez 6 mois à chercher un investisseur. En gros, vous passez 1 an avant de parler à votre premier client! Allo la terre? Ce sont les clients qui font le business, pas les "plans"! :crazy:

Maintenant, je ne vais pas vous dire que vous ne pouvez pas faire du business à l'envers, si ça vous chante! Beaucoup de feux de joie ont été allumés pendant la bulle internet. C'était superteuf! :lalala: Et le meilleur de tout ça: quand les feux se sont éteints, on a même découvert quelques business profitables! Amazon.com? (Pensée émue pour les autres...)

Plus sérieusement, si vous avez un projet industriel qui nécessite la construction d'une usine de 10 milliards de dollars, vous n'avez peut être pas le choix de faire autrement qu'un business plan pour trouver de l'argent... (Où alors vous n'avez peut être pas bien réfléchi à comment sous-traiter la fabrication aux chinois... :P)

Mais dans les technologies de l'information, et dans les services plus particulièrement, perdre 1 an en élucubrations théoriques, c'est ridicule!

Bootstrap!

Le business bootstrapping, ça consiste à commencer par le commencement: le client!

Post complet »

Création d'entreprise: coûts, durées, procédures comparées au reste du monde

Création d'entreprise: coûts, durées, procédures comparées au reste du monde

Bon, vous avez peut être remarqué que je n'avais pas été spécialement impressionné par la facilité à créer une entreprise en France.

Je viens de trouver une étude de l'IFC avec un chapitre intitulé "Starting a Business" avec une approche beaucoup plus scientifique que ma propre expérience.

En comparant la France au reste du monde, on se rend compte qu'en durée de création on est pas trop mal placés (8 jours contre 2 en Australie, 3 au Canada puis ça monte vite). En revanche, en nombre de procédures on est bien noyés dans l'administratif (7 procédures contre 2 en Australie, Canada, Nlle Zélande et plein d'autres pays avec peu de procédures).

C'est dommage, l'Australie c'est loin quand même...

Note: quand on regarde le détail des procédures, je ne peux m'empêcher de penser que c'est assez superficiel et que l'étude ne regarde que le cas idéal. (Mais il y a des pays où le cas idéal fait peur quand même... :P)

Citation du jour

Citation du jour

“Le téléphone rouge qui reliait jadis le Kremlin à la Maison Blanche a été remplacé par le numéro vert qui relie chaque américain à un centre d’appel à Bangalore.”

– Thomas Friedman