Le livret A passe à 1,75%, mais c'est pas grâve :p

Le livret A passe à 1,75%, mais c'est pas grâve :p

Au 1er mai 2009 (et sauf retournement politique) la rémunération du Livret A passera à 1,75% net.

Cela rend temporairement très intéressants les différents superlivrets. Il ne faut pas s’y tromper, ils vont eux aussi suivre le mouvement mais en attendant vous pouvez certainement profiter pendant quelques mois encore de 2,5% brut chez Axa Banque et jusqu’à 5,75% brut chez ING direct (promo pour les nouveaux versements avant fin avril si vous avez déjà un livret – 4,5% brut pour les nouveaux clients).

Dans tous les cas, et même si la rémunération du Livret A n’est jamais descendue en dessous de 2%, dans le contexte actuel, 1,75% NET pour de l’épargne à court terme, c’est pas si mal!

En effet l’inflation n’a été que de 0,2% en mars et on prévoit 0% en avril. Sur un an, la hausse des prix n’était que de 0,3%. Et dans de nombreux secteurs, il y a une baisse des prix… (y compris dans l’immobilier!) Alors, 1,75% net… vraiment, c’est pas si mal! ;)

(Le principal problème des taux bas, c’est pour les épargants qui comptent sur le revenu de leur épargne pour vivre… mais à priori, eux, ne comptent pas sur leur livret A)

La transformation: métier de base de la banque

La transformation: métier de base de la banque

Il est assez intuitif de comprendre que les banques utilisent l'argent des épargnants pour le prêter à des emprunteurs à un taux senseiblement supérieur.

En fait il y a un subtilité moins visible... qui tire patrie du fait que les taux à court terme sont généralement beaucoup plus faibles que les taux à long terme.

La transformation consiste pour les banques à transformer de l'épargne à court terme en prêts à long terme. Ainsi quand vous épargnez, on vous rémunère aujourd'hui 3, 2, 1% voire rien du tout si vous laissez juste de l'argent sur votre compte courant. Et ca ne vous choque pas parce que l'argent est rapidement disponible. Quand vous empruntez en revanche, vous payez 3,5 à 8% d'intérêts... sans parler du crédit revolving. ET ça ne vous choque pas non plus parce que la banque prend un risque sur la durée...

C'est grâce à cette transformation de l'épargne à court terme en prêts à long terme que les banques peuvent proposer des superlivrets dont le taux est largement supérieur à ce qu'on pourrait s'attendre pour des placements à court terme.

Date de paiement des intérêts

Date de paiement des intérêts

Il y a un truc qui me laisse perplexe à la Banque Postale... contrairement à toutes les autres banques qui payent au 31/12, la BP paye les intérêts de ses livrets au 01/01.

En l'occurrence pour mon PEL (de + de 12 ans), si j'en crois ce qui s'est passé les années précédentes, je vais avoir sur mon relevé:

01/01/09 INTERETS ACQUIS POUR 2008

A chaque fois je me demande si je dois déclarer ces revenus l'année d'avant ou l'année d'après... 2008 ou 2009 en l'occurrence... ou bien si j'ai le choix... |-|

FOREX: une opportunité en temps de crise?

FOREX: une opportunité en temps de crise?

A force de faire des aller retours entre les France et les US et après avoir vécu 6 mois là bas, je me suis retrouvé un peu malgré moi à arbitrer entre Euros et Dollars. Parfois j’avais besoin de payer mes factures en dollars USD alors que j’avais de l’argent sur mon compte en Euros EUR et réciproquement…

Les premières fois j’ai juste fait des virements entre mes comptes en constatant que le cours de change EUR/USD avait augmenté ou diminué par rapport à la fois précédente. Parfois à mon avantage, parfois à mon désavantage…

Et puis un jour j’ai commencé à faire un virement et j’ai été interrompu par un coup de fil. (Quand vous êtes aux US et qu’on vous appelle à des heures impossibles depuis la France – décalage horaire oblige – en général vous répondez sans réfléchir ;)) Je n’ai finalement finalisé le virement que le lendemain… et j’ai constaté qu’en 24 heures le cours de change était passé de 1,29 à 1,26 $ pour 1 €. 2,4 % de variation…

En faisant un peu plus attention j’ai constaté que cette variation n’avait rien d’extraordinaire et que le cours USD/EUR variait fréquemment de manière importante, parfois à la hausse, parfois à la baisse.

J’ai alors installé une application de suivi des cours des devises sur mon iphone et je me suis mis à regarder le cours EUR/USD plusieurs fois par jour. Au sein de la même journée ça monte et ça descend tout le temps…

Alors vous me direz, la bourse c’est pareil, ça monte et ça descend tout le temps… oui… mais j’ai l’impression que les cours de change c’est encore plus le yoyo… ("volatile” on dit ;))

Il y a en fait un marché des devises qui s’appelle le FOREX (Foreign Exchange) et qui est en fait hyperactif (1 900 milliards de dollar US échangés par jour en 2004 d’après Wikipedia!!) Et sans le réaliser vraiment, à chaque fois que je faisais un arbitrage USD vers EUR ou le contraire, ma banque passait un ordre sur le FOREX – ou peut être qu’ils font leur tambouille interne jusqu’à un certain montant… mais toujours est-il que, quelques heures (minutes?) plus tôt ou plus tard ça pouvait faire une différence significative…

J’en viens donc à me dire que je devrais passer mes ordres sur le Forex “moi même” “en direct"… et je ne me fais pas d’illusions sur le “moi même en direct", ce que je veux dire, c’est “informatiquement” et “en temps réel” sans laisser le banquier décider du bon moment (pour lui) ou mauvais moment (pour moi)!!

En cherchant un peu je me rends compte qu’il y a un fouillis d’offres incroyable dans le domaine et que tout le monde veut vous vendre un truc pour vous amener au trading sur le forex… c’est plutôt déroutant… mais je crois que je vais regarder ça de plus près…

FCPI et FIP

C’est de saison… tous les jours je reçois un email m’indiquant que je peux réduire mes impôts – jusqu’à 6.000 € par personne – en investissant dans un FIP et un FCPI (24.000 € par personne)…

Tout le monde aime les réductions d’impôts… mais personne n’aime faire un investissement pas rentable… et là c’est quand même un peu risqué:

  • FCPI = Fonds Commun de Placement dans l’Innovation
  • FIP = Fonds d’Investissement de Proximité

Investir dans des entreprises innovantes et/ou régionale en période de crise économique… hum…

…d’un autre côté, si on perd “juste” 25% de notre capital de départ, c’est compensé par la réduction d’impôts ;)

J’hésite…