9 commentaires
Commentaire de: the ex [Visiteur]
the ex

Non mais oh ! ça va pas de recadrer mes photos comme ça ! :P

17.01.07 @ 19:32
Commentaire de: [Membre]

Wooot! On a pas de photos backstage cette fois-ci, mais WOW c’était génial! 2h15 de concert, 9 personnes sur scène… il ne manquait que Craig, mais on commence presque à s’habituer à ce qu’il ne soit plus là…

Définitivement le meilleur concert de l’année!! (facile à dire un 20 janvier ;D)

21.01.07 @ 03:11
Commentaire de: ophélie [Visiteur]
ophélie

quelqu’un sait qui c’était les 2 blondinets de la première partie ???

22.01.07 @ 11:01
Commentaire de: jeremy [Visiteur]
jeremy

je suis allé les voirs au zenith 20 janvier , j etais tou devant ^^et serieu ils ont assuré !!!!!!!!
pour moi c est le meilleur concert que j ai assisté de toute ma vie ^^

22.01.07 @ 20:58
Commentaire de: Marko3d [Visiteur]
Marko3d

salut jai eu la chance détre a ceux concert samedi 20 janvier cétait inoubliable inexplikable, un etel intensité règne dans ce groupé…é jai eu la chance de croisé pollard après le concert il passé devant moi jai halluciné é jai rien osé faire lool…je suis fan…je my attendé pas..é jai la chance de voir Steve Harris é jai pri une photo avec lui…é ouai je suis chanceux..lol..non vraiment une soirée inoubliable…archive revenez en france..

22.01.07 @ 21:19
Commentaire de: valentina [Visiteur]
valentina

ciao ragazzi!je suis italienne et je ne parle pas français.seulement une choise:j’etait à paris pour le concert du Archive et…splendido emozionante da brividi.qualcuno ha la “liste des pieces” fatti al concerto?se sì, me li spedite o scrivete qui? je vais a ecrire
un article parce que je suis journaliste de musique.merci beaucoup et a bientot.excuse moi pour le terrible français!

24.01.07 @ 15:50
Commentaire de: Hélène [Visiteur]
Hélène

Moi je suis allée au concert du 20 Janvier, je les voyais pour la première fois et après une semaine j’ai encore des étoiles dans les yeux! Magnifique du son plein les oreilles, et du plaisir tout le long, j’ai même versé ma ptite larme pendant Again! Je crois qu c’ets le meilleur concert que j’ai vu!
A quand le prochain ? Vite svp!!!!
PS: ton site est super sympa, ca fait plaisir de voir plein de fans se réunir!

26.01.07 @ 14:14
Commentaire de: Rehve [Visiteur]
Rehve

Archive - Le Zénith - 20/01/2007

Après être apparu dans un secret show acoustique pour MySpace.com le 11 janvier à l’aquarium du Trocadéro Archive a donné ce soir au Zénith une éblouissante démonstration, électrique cette fois-ci, de son talent et de sa capacité à faire couler de l’émotion pure dans les veines des 6 000 spectateurs du concert parisien, complet depuis plusieurs semaines. Le groupe a joué jusqu’à n’en plus pouvoir et trois rappels n’ont pas suffi à apaiser un public français bouleversé par la performance.

Lights ouvre le show, morceau éponyme de leur dernier disque, 20 minutes de montée en tension où l’ambiance froide des claviers du départ est progressivement complétée par l’entrée en scène des musiciens et instruments sur fond de vidéo montrant une lampe de bistrot qui se balance lentement au bout de son fil. L’électronique et les machines s’unissent pour atteindre à leur apogée un déchaînement électro-rock de rythmes et de volume portés par l’incroyable voix de Pollard Berrier qui énonce tous les motifs de souffrance sur la planète terre : It hurts to feel/ It hurts to hear/ It hurts to face it…. Outre Pollard, le collectif de chanteurs à géométrie variable est composé de Dave Pen et Maria Q, trio parfait qui rentre dans le moule Archive comme s’il y était né. Ils se succèdent sur scène ou aux guitares suivant le sombre sillon profondément tracé par le duo créateur, Darius Keller et Danny Griffiths.

Toute la bande est de noir vêtu, tel un groupe de clergymen délivrant le catéchisme sonique de notre siècle décadent. Collé à ses machines, Darius fait des pompes sur ses claviers comme un sage juif devant le mur des lamentations ! Danny coiffé d’une casquette de base-ball beaufesque appui sur des boutons et lance des machines. Steve Harris, le seul instrumentiste véritablement virtuose de l’équipe avec le batteur, guitariste good looking guy, portrait craché de Zidane, danse sur scène aux rythmes syncopés qu’il impose à ses cordes. Dave perdu sous une tignasse rebelle se lance à corps perdu dans des vocalises puissantes et insuffle la gégène à sa guitare noire. Et puis il y a Maria, et la, tout s’arrête ! Pour ceux qui ignorent ce que peut être l’émotion pure de la musique, il leur suffit sans doute d’écouter Maria chanter I will Fade pour être convertis. Sa voix éthérée s’envole dans l’espace silencieux d’un Zénith qui a religieusement déposé les armes aux pieds d’un ange pour fuir avec lui dans le réconfort d’une nostalgie entêtante : And you never see me walking towards you/ I you did I would surely fade/ And you never see me trying to hold you/ I you did I would surely fade away.

Les morceaux se succèdent sans intermède ni respiration. 2 heures 30 d’une ambiance musicale aux harmonies en mode mineur dont les pics de violence hypnotique ne font pas oublier la douleur d’une vision désenchantée de la vie. On ne parle ici de quêtes sans espoir, d’échecs sans rémission, d’amours carbonisés. Le coté trip-hop répétitif de la construction musicale achève de nous persuader que l’espoir n’est pas pour demain. Archive nous délivre tout ceci en un cocktail nostalgique, qui mêle Massive Attack et les Pink Floyd, dans une humeur définitivement européenne. Darius et Dany, quinquagénaires désabusés infiltrent leurs accords synthétiques au milieu des boîtes à rythmes et des boucles de bass, réinventent des sons évidents qui portent, enrobent, insufflent les voix sublimes de notre trio de chanteurs au service de leurs guides.

Le Zénith vibre lorsque démarrent les arpèges d’Again chanté par Dave qui apparaît transcendé par cette mélodie sans fin qui s’enroule autour de lui. L’harmonica déchirant souligne la question lancinante : If I was to walk away from you/ Could I laught again… L’audience ondule lorsque le même entame Fuck U et règle ses comptes avec l’objet de ses tourments : There’s a space kept in hell with your name on the seat/ So fuck you anymay. Dans la peine comme la vengeance, Dave est convaincant et cette musique infiniment belle. You make me feel nous ramène à 1999. Roads nous est offert en deuxième rappel, une reprise de Portishead à la mélancolique et si proche inspiration ; suivi d’un terrifiant Numb pour clôturer le show. Mais le Zénith ne veut pas se vider alors Archive, en formation réduite, entoure Pollard qui interprète A taste of blood à l’émotion si subtile qui ne pouvait mieux terminer cette soirée troublante.

Setlist : Lights, Noise, Bridge scene, Veins, I will fade, Headspace, You make me feel, Fuck U, Black, Sane, Sit back down, Again, Pulse
rappel 1 : Fold, Programmed, System, rappel 2 : Roads (portishead), Numb, rappel 3 (!): Taste of blood

28.01.07 @ 09:59
Commentaire de: Bends [Visiteur]
Bends

Salut,
Bravo pour la page. ARCHIVE est un groupe génial, je les ai vu il y a quelques mois à caen c’était un concert magnifique.
Nécessite pas à venir voir nos compositions : http://www.wat.tv/bends
A bientôt
Bends

06.04.07 @ 19:46


Formulaire en cours de chargement...