Sign of the times...

L'éclatement de la bulle Internet et des NTIC en général aura définitivement fait passer le développement informatique dans l'ère industrielle.


Les temps sont durs pour les développeurs isolés au fond de leurs garages... même pour les petites SSII aux méthodes quasi-artisanales. Non pas que les grosses SSII n'aient aucun problème, mais elles, elles survivront. Croyez moi, il n'y a rien de tel que de regarder comment ça se passe en province en ce moment pour être pris de compassion pour ces artisans de l'informatique du XXème siècle; eux qui se retrouvent coincés entre les gros projets qui nécessitent plus de méthode qu'ils ne peuvent en offrir, et les petits projets que les utilisateurs peuvent pratiquement réaliser entièremenet eux-même grâce à des outils de plus en plus intégrés.


Les plus malins d'entre eux auront sauté dans le train et créé leur propre outil; un outil qu'ils peuvent au moins vendre aux utilisateurs s'il ne peuvent le mettre en oeuvre sur mesure. Prochain écueil pour eux: la consolidation du secteur et à terme: l'intégration complète desdites fonctionnalités dans Windows! Inutile de résister, Microsoft a toujours fait comme ça! 8| Cela prendra quelques années, certes...


Au niveau du web, celà se traduit de plus en plus par l'abandon des technologies de mise en oeuvre rapide - je pense à PHP, ASP, ColdFusion... - au profit de frameworks largement plus complexes - j'ai nommé J2EE et .NET - pour les plus gros projets, et de sites préformattés (mais "customizables") pour les plus petits. La bande des "moyens projets", elle, semble de plus en plus étroite.


Exit donc les sites jetables réalisés sous l'impulsion des agences de com, renouvelés au rythme des campagnes publicitaires... de préférence deux fois par an! |-|


Sur le low-end, on assiste déjà à la banalisation ("commoditization") des solutions de commerce électronique. Avantage Microsoft pour ceux qui hébergent leur propre site. Avantage provider pour ceux qui externalisent.


Sur le high-end, le champ de bataille oppose J2EE à .NET . J2EE en réalité c'est à 80% IBM et non pas Sun comme on pourrait le croire. Alors IBM contre Microsoft... finalement peut être que rien n'a changé depuis 15 ans... :>>

Learning to fly :D

Et voilà! Cette fois ça y est! J'ai entammé le dernier volet de mes aventures montpelliéraines: profiter de l'hiver ensoleillé pour apprendre à voler. (Bon, pour être tout à fait honnête, j'aimerais bien que mon aventure sudiste se prolonge sur le long terme, mais pour ça il va falloir trouver un boulot qui va bien dans le coin... donc le suspens reste entier :P)


En fait, ça faisait quelques années que je carressais l'idée. Je m'étais d'ailleurs consciencieusement équipé d'un Flight Simulator 2002 et d'un joystick à retour de force ad'hoc. J'avais suivi les leçons virtuelles et lu méthodiquement les cours théoriques. Mais franchement, dans une lucarne de 15 pouces, ça ne rends pas... (21 pouces non plus de toutes façons... et j'aime bien mon petit écran plat tel qu'il est.)


Bon et puis à l'époque, à Paris, je n'habitais pas près d'un aérodrome, je ne pouvais envisager de voler que le week-end... et encore... si par bonheur il faisait beau le jour prévu!


Héhé, ici les choses sont un peu différentes... je suis à moins de 10 minutes de l'Aéroport International de Montpellier! B) (même si en réalité, pour les petits avions on se sert en réalité de la petite piste - la 31L de son petit nom - qui n'a absolument rien "d'international"). Bon, et surtout il fait beau 300 jours par an et en général ça tombe les bons jours! ;D


Peut-être avez vous vu cet épisode de "Vis ma vie" (vous savez, la télé réalité BCBG...) où une femme découvre la voltige aérienne avec un jeune homme audacieux... oui? Eh bien ça se passe à l'Aéroclub de l'Hérault, à l'aéroport de Montpellier. C'est ainsi que je m'y suis rendu moi aussi pour mon vol d'initiation... mais pas de voltige en fait... je voulais juste voler tranquillement moi! :P


Premier tour de la région par les airs donc: magnifique :D. Je ne peux pas vous décrire. Il faut le voir pour se rendre compte. Je ne peux qu'espérer qu'un jour j'aurai l'occasion de pouvoir prendre des photos de là haut. L'avion est un Robin HR200. C'est un petit deux places... avec pas beaucoup de place pour les jambes. Bleh! :(


105€ de l'heure en double commande (avec un instructeur, évidemment!) c'est quand même pas rien... surtout qu'en consultant le site de la FNA, je me rends compte que les tarifs de l'aéroclub de l'Hérault sont tous globablement au dessus des moyennes nationales. Bon évidemment, c'est classieux comme club. Une douzaines d'avions, un mécano à plein temps, du staff administratif, etc...


Je décide quand même d'aller voir ce plus petit bâtiment, pas loin sur le même aéroport sur lequel il est écrit "Aéroclub de Montpellier". C'est plus petit, 100% bénévole avec une ambiance probablement plus "asso" ;) Il n'y a que 4 avions, mais l'un d'entre eux est un Cessna 172: celui là même que vous pouvez piloter dans Flight Simulator. Je ne résiste donc pas à l'envie de voir "ce que ça fait en vrai"! :yes:


Rien à voir, avec le HR200. Le CS172 est bcp plus gros (il y a 4 places). De plus, l'aile passe au dessus du cockpit, et question visibilité, c'est pas du tout, mais alors pas du tout pareil. Par ailleurs le tableau de bord est très haut, ce qui n'est encore une fois pas terrible pour la visibilité... mais très agréable pour les jambes en revanche. Finalement, le volant, c'est pas du tout intuitif. Le HR200, lui, avait un simple manche à balai... bcp plus proche d'un joystick bien familier ;)


Finalement, aujourd'hui, j'ai effectué mon premier vrai vol de formation. Cette fois sur un Robin DR400 (à 90€/h). C'est comme un HR200 en plus gros, 3/4 places et sensiblement plus de place pour les jambes! :D


J'ai adoré cet avion. Contrairement au vrai CS172, celui là, j'ai envie de dire qu'il est plus facile à piloter en vrai qu'en simulateur, super intuitif, avec suffisament de place dedans et suffisament de visibilité dehors. Atterissage tout en douceur... je ne peux pas attendre d'y retourner!!! :>>


Maintenant, c'est comme toutes les drogues: le problème c'est que ça coûte cher et qu'on devient vite accro! Pour ma part je me console en le prenant comme un traitement curatif contre l'abus de moto (bcp plus dangereux)... mais quand même je ne résiste pas à vous encourager à aller faire un petit vol d'initiation dans un aéroclub près de chez vous. Vous ne regretterez pas! :D

URGENT BUSINESS PROPOSAL blah blah blah )-o

Ever wondered how it comes you now receive at least five of these urgent requests for assistance a day?


Check it all out at this pretty complete site: http://www.scamorama.com/


Make sure you read at least one of those hilarious stories where the spammed actually manage to scam the scammers/spammers! :))

Windows XP Media Center 2004: vous ne réalisez pas jusqu'où ça ira!

J'en avais rêvé (et maintes fois parlé)... Microsoft l'a fait! Un vrai PC de salon entièrement pilotable à la télécommande. Bon, allez j'avoue, en réalité Sony, fidèle à sa réputation, l'a fait avant mais plus discrètement.


Ici Microsoft sort un OS qui intègre tout ce qu'il faut pour regarder photos, vidéos, écouter de la musique et enregistrer (la télé, la radio...) sur disque dur. Le système s'interface avec les appareils photos, les camescopes, etc. Bref, le concept est clair: la convergence multimédia accessibles à tous.


=> Mais il faut encore faire l'acquisition d'un PC équipé. Ce qui m'étonne c'est que MS n'ait pas intégré tout ça dans sa X-Box à 199 € et qui fait console de jeux en plus... Au fait, elle sort quand la X-Box 2 "édition Media Center" ?


Par ailleurs, le magnétoscope numérique programmable facilement grâce au programme TV sur internet c'est bien... mais que se passe-t-il pour les utilisateurs du câble ou du satellite? Pas de communication avec le décodeur externe... Ca ne m'étonnerait pas que l'on voie prochainement proliférer les cartes décodeur câble/sat au format PCI...


Pas besoin non plus de vous faire un dessin sur l'évolution future de IE intégré à l'OS de telle manière qu'il soit utilisable agréablement sur une télé... Ni sur l'intégration prévisible de MS-Tunes en concurrence à iTunes de Apple... (ah oui pardon, ça s'appelle Napster 2.0 en fait)


=> Où ça nous mène tout ça? Au lieu d'acheter un décodeur, un magnétoscope, un lecteur de DVD et une console de jeux, vous achetez une média-X-Box pour comparativement pas cher seulement. :!: Vous êtes contents... Microsoft aussi: tous vos fichiers sont désormais au format WMA (fini les mp3 et les DivX) et MS règne en maitre absolu sur le DRM (Digital Rights Management). :|

Traçage des téléphones mobiles

Pour schématiser, lorsque votre téléphone mobile est allumé, il est en communication permanente avec les stations de base les plus proches, détermine celle avec laquelle il dispose de la meilleure réception et s'enregistre auprès d'elle.

Cet enregistrement est stocké dans une base de données centrale, ce qui permet de vous trouver quand on vous appelle. Régulièrement la station de base communique avec votre mobile pour vérifier qu'il est toujours là. Si vous ne bougez pas trop, tout va bien, les intervalles de vérification vont même s'espacer (Ce qui est bon pour votre batterie.)

Si en revanche vous bougez, votre mobile va s'enregistrer sur de nouvelles stations au fur et à mesure qu'il s'approche de celles-ci en s'éloignant de la précédente. Tous ces mouvements sont enregistrés/archivés dans la base de données centrale.

Au passage, notez qu'en déplacement, les communications de vérification sont beaucoup plus rapprochées et du coup votre batterie se décharge plus vite.

Mais le déchargement acceléré de la batterie n'est pas le seul effet de bord désagréable du système. L'autre, c'est qu'il y a une base de données centrale dans laquelle sont consignés tous les déplacements des individus référencés par leur numéro de portable à quelques kilomètres près.

Encore plus désagréable: ces données sont accessibles à la police ne serait-ce que pour un simple contrôle de vitesse autoroutier... La CNIL n'a rien à dire, ce n'est pas une exploitation de données personnelles, mais des communications! Et celles-ci ne sont pas écoutées puisqu'en fait vous ne téléphonez même pas! En quelque sorte, c'est considéré comme moins indiscret que d'obtenir votre facture détaillée! :|

Aujourd'hui les procédures d'accès sont encore un peu lourdes, mais qui doute vraiment que nous soyons techniquement à deux doigts de permettre un accès en temps réel à l'archive des déplacements de tous les mobiles, disons sur les deux dernières semaines?

Si vous considérez que vous ne payez pas un abonnement pour vous faire suivre à la trace, vous avez toujours la possibilité d'éteindre votre mobile... et de ne pas vous en servir! >:-(

En revanche, si vous avez un smartphone, vous pouvez avoir besoin de vous en servir juste pour consulter votre agenda et là, vous ête immédiatement repéré, enregsitré, tracé! A ma connaissance, seul le P800 est à ce jour dôté d'un mode où les fonctions PIM sont activées mais pas les fonctions GSM. L'idée de départ était pourtant loin de la protection de la vie privée: pouvoir l'utiliser dans les avions sans générer d'interférences...

En ce qui me concerne, je ne coupe pratiquement jamais mon mobile. En fait j'oublie même que je l'ai avec moi... et que je suis traçable en permanence. :-/ J'essaye de me consoler en me disant qu'au moins si je tombe dans une crevasse, on me retrouvera... sauf que le GSM, il passe pas dans les crevasses! XX(