L'ancien président de IBM raconte la renaissance de Big Blue

Livre: J'ai fait danser un éléphant - L’ancien président d’IBM raconte la renaissance de Big Blue
Ce week-end, j'ai fini la lecture du livre de Lou Gerstner: "J'ai fait danser un éléphant".

C'est l'histoire d'un très gros constructeur de très gros ordinateurs sur le déclin, pire: déjà enterré par les médias lorsque Gerstner en prends la présidence, en 1993. C'est l'histoire d'une entreprise de services de premier plan, prospère et respectée de tous en 2002.

Les histoires de redressement d'entreprises ne sont souvent pas très passionnantes, voire plutôt déprimantes sur le plan social. Mais celle-ci, je vous la recommande! Surtout si vous avez vous même vécu cette décennie de transformations profondes dans le secteur de l'informatique.

Personnellement, ce que j'ai trouvé le plus croustillant, c'est la manière de Gerstner d'aborder la net-économie. Il faut se rappeller que c'est IBM qui a inventé le terme de e-business! Mais ce n'est pas pour autant que l'entreprise s'est laissée emporter par toutes les modes et les excès de la net économie... Non, Gerstner, c'est plutôt le triomphe du pragmatisme, autant sur l'immobilisme que sur la course en avant effrénée et irréfléchie...

Grosse leçon de sagesse managériale! :b

Sleeping With Ghosts, special edition B)

CD: Placebo - Sleeping With Ghosts - Edition limitée Sleeping With Ghosts, le nouvel album de Placebo, malgré quelques bon morceaux tels que "The Bitter End" ou "English Summer Rain" ne m'avait pas donné l'envie de me précipiter l'acheter. Trop proche des précédents sans doute...

Toutefois, il y a quelques jours, je décidais de faire un saut à la fnac dans l'espoir d'y trouver un onduleur de remplacement (suite aux orages). Me trouvant malheureusement confronté à une imprévue rupture de stock (il faut croire que je n'étais pas le seul à avoir eu de sérieux problèmes avec la foudre...) je décidais de flâner un peu... histoire de ne pas être venu pour rien! :roll: Inévitablement, dans ces cas là, on finit toujours par acheter quelque chose...

Parmi ces choses, le fameux album de Placebo, mais en version spéciale avec un deuxième CD. La nouvelle invention marketing des maisons de disques pour vous donner envie d'acheter plutôt que de télécharger. Je me laisse séduire... à presque 20 € (prix fnac, comme d'hab j'aurais mieux fait de commander sur Amazon...) malgré l'étiquette fort peu engageante: "Copy Controlled - Playback problems may be encontered on some equipement". Le truc qui ne sert à rien sauf à gêner les consommateurs honnêtes. >:XX

Par exemple, je ne peux pas lire correctement le CD sur mon PC. Il s'arrête à la fin de chaque piste! XX( Sauf s'il me prenait l'improbable envie de lancer le misérable player propriétaire fourni sur le CD, lequel n'est ni intuitif ni agréable à utiliser et consomme des ressources système pour rien. :( Mais je ne râlerai pas plus là dessus, puisque cette hérésie techno-marketing ne m'a empêché en rien de ripper les 2 CD en mp3 pour en profiter sans devoir changer de CD toutes les 40 minutes. (Non non je n'ai pas mis les mp3 sur le net, c'est même pas la peine de me demander! Usage privé exclusivement.)

Bref, tout ça pour dire que bien m'en a pris! Ce CD Bonus est absolument génial! Je n'ai pas peur de dire: mieux que l'album! Il s'agit d'une collection de 10 reprises à l'instrumentation aggressive mais extrêmement soignée! Grandiose! En particulier les interprétations suivantes:

  • Bigmouth Strikes Again (original: The Smiths)
  • Where Is My Mind (original: Pixies)
  • Running Up That Hill (original: Kate Bush)
  • I Feel You (original: Depeche Mode)

Bref, moi qui espérait que Placebo change un peu plus radicalement de style, me voilà satisfait. Même si les morceaux ne sont pas des originaux. Le résultat est surprenant, on reconnait la marque Placebo mais avec une touche d'exotisme. A écouter d'urgence! :D

Progress bar...

e-business en pleine forme!

En 1999, Forrester prédisait 108 milliards de dollars de ventes en 2003 pour le commerce électronique "B to C" aux Etats-Unis...


Ah c'était la belle époque 1999, ricannez vous! :>>


Eh bien, figurez vous que fin 2003 approche et qu'à priori on sera à peine en dessous de 100 milliards de dollars! :!:


Pour le "B to B" c'est largement plus étonnant encore, puisqu'on est quasiment au double (2 400 M$) des prévisions de 1999.


=> Pas si morose que ça finalement le e-business! ;) Certes, la bulle spéculative a éclaté, mais le développement de l'Internet ne s'est pas arrêté pour autant.

Instants sudistes (part II)

La dernière fois que je vous en ai parlé, j'étais encore tout content. C'était ici, ici, ou encore ici. :roll:

Bon, aujourd'hui l'ambiance c'était plutôt ça:

Arf' on m'avait pourtant prévenu: le sud, ça se mérite! :-/