Lancements immobilier: faut-il se précipiter?

Il y a 2 semaines j'étais à la grande soirée de lancement de "Rives de Seine V", la nouvelles tranche du programme immobilier sur les anciens terrains de Renault à Boulogne Billancourt...

Bureau de vente plein à craquer, buffet de très bonne qualité, ambiance de fête... je regarde les nouveaux immeubles, les plans... il y a 3 appartements suceptibles de m'intéresser. Le premier n'est pas à vendre. Oui. On lance le programme, il n'est commercialisé qu'à partir du lendement, mais le meilleur appart (d'après mes critères) est déjà parti! Moi aussi je voudrais que mon papa soit dirigeant chez un promoteur immobilier... :/

Quoi qu'il en soit, il reste 2 autres apparts potentiellement intéressants. Je prends les plans et je demande au commercial combien de temps il pense que j'ai pour réfléchir. Il me répond que le lendemain ils ouvrent les ventes à 14h. Je demande en combien de temps il pense que ces apparts vont partir... réponse: "7 à 8 minutes! J'ai un client qui est intéressé par un plan, il va venir à 8h du matin pour être le premier à l'ouverture!"

Bon, je suis trop vieux, moi, pour ces conneries. Je lâche l'affaire comme on dit... Faut pas déconner, ils sont pas si bien que ça cs apparts (à part celui qui n'aura jamais été à vendre...)

Aujourd'hui, juste pour voir, je rappelle pour vérifier en combien de temps c'est parti...

Post complet »

Investissement locatif: 10 critères d'achat

Investissement locatif: 10 critères d'achat

Voici une petite liste de critères d'achat pour de l'immobilier locatif que j'ai établie suite à des discussions avec divers professionnels lors du dernier Salon Immobilier de la porte de Champerret:

Post complet »

Défiscalisation Scellier: ce que l'on ne vous dit pas!

Si, comme moi, vous vous êtes intéressés au dispositif, différents commercialisateurs de produits divers vous ont probablement vantés les mérites de la loi Scellier, parfois en contredisant leurs confrères/concurrents, parfois en omettant certains détails.

Pour commencer, sachez que le texte de loi officiel est disponible et pas si difficile que ça à lire. Vous trouverez le PDF ici: Loi Scellier - Bulletin Officiel des Impots du 15 mai 2009.

Ensuite, voici quelques points importants souvent passés sous silence:

Post complet »

Faut-il se précipiter avant la fin de la prime à la casse ?

Faut-il se précipiter avant la fin de la prime à la casse ?

Jusque fin 2009, si vous remplacez votre voiture de plus de 10 ans par une neuve (émettant moins de 160 g de CO²/km), vous bénéficiez d’une « prime à la casse » de 1000 € « offerte par le gouvernement »…  c'est-à-dire payée par le contribuable !

Après la fin de l’année, plus de prime. En revanche, vous payerez bel et bien les impôts de la prime pour les autres. Il serait donc dommage de ne pas en profiter... surtout si vous aviez prévu de changer de voiture prochainement.

Dans mon cas, j’avais déjà songé à remplacer ma Twingo par une Prius il y a quelques années. Et puis en fait, je roule tellement peu que j’avais laissé tomber. Maintenant, ma Twingo a plus de 10 ans et la nouvelle Prius vient de sortir. Et je peux économiser 1000 € si je me décide rapidement…

… ohla pas si vite ! C’est une prime à la casse ! En réalité, ma Twingo Initiale en relativement bon état, elle côte encore dans les 2000 € ! Et quand bien même je ne la vendrais que la moitié, c’est autant que la prime à la casse et ça marchera encore l’année prochaine !

A vérifier donc, si le concessionnaire reprend le véhicule à plus ou moins sa vraie valeur ou s’il se cache derrière la prime pour payer très peu voire rien du tout… (?)

Maintenant, imaginons que si j’attends un an de plus, je puisse acheter une Prius en payant comptant alors que si je veux l’acheter tout de suite pour profiter de la prime, je suis obligé de prendre un crédit…

Là, ça devient plus subtil ! Prenons pour hypothèse que je doive emprunter 10.000 €. Un rapide coup d’œil sur un simulateur de crédit auto m’apprend que le taux actuel du crédit pour une voiture neuve est de 4,5 % sur 12 mois et que le coût total du crédit est de 10.240,44 €. C'est-à-dire que sur 1.000 € de prime, j’enlève 240,44 € de frais de crédit et je gagne encore 759,56 €. Ca va…

Mais maintenant, toujours en prenant l’hypothèse d’une capacité d’épargne de 10.000 €/an, si j’emprunte 20.000 € sur 24 mois… ? On passe alors à 5,9% et le coût total du crédit est de 21.214,72 € !! C'est-à-dire que sur les 1000 € de prime il ne reste plus rien et en fait je perds 214,72 €.

Bon c’est sûr, d’un autre côté j’ai ma Prius 2 ans plus tôt. Ca vaut peut être bien les 214 € de différence ? ;)

Reste plus qu’à trouver un appart avec garage ! :p

Quels placements pour 2009?

Quels placements pour 2009?

Depuis quelques jours on assiste à une légère reprise sur les marchés, les pays émergents, etc… Personnellement je ne crois pas que ce soit la fin de la crise. Peut-être effectivement qu’on voie maintenant le fond, mais je reste (et je veux rester) extrêmement prudent dans mes investissements. Elle est loin l’époque où l’on pouvait faire presque n’importe quoi en bourse et le pire qui pouvait arriver c’était de gagner moins au lieu de gagner plus :p

En attendant, la solution de facilité ce sont les super livrets (déjà évoqués il y a quelques jours): 2,5% brut chez Axa, 2,25% chez ING Direct… mais je viens de trouver mieux: le Compte Epargne Direct de HSBC. Non seulement la rémunération est de 2,75% brut/an et dépasse donc celle des autres super livrets mais ce n’est pas tout: les intérêts sont calculés au jour le jour et non pas par quinzaine! Ca peut faire une différence énorme si vous déplacez votre argent plusieurs fois dans l’année. Surtout si vous n’êtes pas du genre à surveiller très précisément les dates! ;)

Les intérêts sont également versés tous les mois plutôt qu’une fois par an.

Maintenant, dans un registre un peu plus risqué, je commence vraiment à être tenté par l’immobilier… mais là encore je suis freiné par la prudence. D’un côté je me dis que le marché n’a pas fini de baisser et de l’autre je me dis que la crise soutient le marché du fait que les gens voient l’immobilier comme valeur refuge. Je pense aussi qu’on est à un moment où les acheteurs attendent que ça baisse encore et les vendeurs ne sont pas encore résignés à vendre moins cher. Le mieux serait probablement d’investir progressivement dans la pierre de manière à lisser les hausses et baisses dans le temps. Je ne sais pas si un tel produit ou montage existe mais je pense que je vais en parler à mon conseiller “Premier” (spécialiste en gestion de patrimoine chez HSBC – j’ai un compte de société chez eux et clairement, je ne vais pas tarder non plus à les utiliser à titre personnel ;).