Catégories: "Net usage"

Pourquoi Google indexe les livres

Sur books.google.fr ou books.google.com on peut rechercher dans le contenu d'un nombre incroyable de livres réels, des livres en papier qui ont été scannés (ou fournis sous forme PDF/postscript par les éditeurs).

La grande presse :)) en a fait grand écho en criant au big brother qui veut indexer le monde réel et à la domination américaine sur l'information. L'Europe a riposté en annonçant un grand programme de numérisation des livres culturels de la vieille Europe pour que ce patrimoine ne se retrouve surtout pas noyé sous la masse de littérature amerloque dont le web allait sans nul doute être prochainement innondé...

Ouais, bien...

Ce que personne ne dit, c'est que Google n'en a que faire de la domination culturelle américaine. Au contraire Google va même indexer un maximum de livres dans toutes les langues qu'il supporte (une centaine aujourd'hui / sur quelques 5000 dialectes parlés dans le monde).

Et pourquoi me direz vous? Pas seulement pour fournir plus de supports de pubs! Si Google indexe des livres réels et non plus seulement des pages web, c'est pour une raison première très précise: récolter un maximum d'information sur les modèles linguistiques!

En effet, les livres réel sont une quasi garantie de non-spam! On peut considérer que 99% des livres réels ont un contenu non orienté vers un objectif marketing ou commercial unique. On peut considérer que 99% des livres réels sont écrits dans un style destiné à transmettre de l'information.

En analysant les formes linguistiques utilisées dans ces livres, Google peut, petit à petit, améliorer la manière dont il valorise les contenus trouvés sur le web. En d'autres termes: séparer le bon grain de l'ivraie. Et de l'ivraie... il y en a des tonnes sur le web!

Parce que, rappelons le, le but de Google c'est de fournir des résultats de recherche pertinents. Si vous voulez injecter de la pub/spam à bon compte, il faut passer la caisse Google.

Dans ce monde, tout n'est pas politique comme on dit. Tout est, avant tout, commercial.

Mac OS X Leopard: l'essentiel

Apple a dévoilé hier, lors de la keynote de la WWDC 06, un certain nombre de fonctionnalités de Léopard, la prochaine version de Mac OS X.

Apple en a profité pour railler Microsoft la prochaine version de Windows (Vista) traine depuis des années... et ressemble étrangement à Mac OS X sur bien des points. Il y a deux ans, Apple avait affiché des panneaux publicitaires dans le hall de la WWDC marqués "Redmond, péréparez vos photocopieuses" (Redmond c'est le siège de Microsoft pour ceux qui viennent de Mars). Là ils ont juste dit "On ne pensait pas qu'ils le feraient vraiment!" :>>

Apple a également présenté ses nouveaux serveurs double-Intel-Xeon-Core-2-duo-64-bits. (Respirez). En gros, il y a 4 coeurs 64 bits et ça va très vite. Cette fois-ci, c'est Dell qui en a pris pour son grade...

Mais l'essentiel concernait Léopard...

Beaucoup beaucoup de nouvelles fonctions plus ou moins gadget (à découvrir sur le site Apple) mais aussi quelques vraies innovations vraiment utiles. Voici l'essentiel à mon sens:

Max OS X Time Machine
Max OS X Time Machine

Time Machine: "la machine a remonter le temps". Il s'agit d'un utilitaire de backup intégré qui a la bonne idée de s'activer automatiquement ainsi que le bon goût de présenter une interface de restauration très graphique (voir copie d'écran) et conviviale. Elle permet par exemple de restaurer sélectivement un simple contact du carnet d'adresse. Il y a donc une API de backup dont toutes les applications peuvent éventuellement tirer parti.

Post complet »

Boursorama & WAP: n'importe quoi...

La semaine dernière, alors que j'étais tranquillement en vacances les pieds dans la neige fraîche, il m'a pris une idée saugrenue: utiliser mon smartphone pour me connecter sur le site de Boursorama en WAP! Un vrai challenge technologique puisque ledit site et ladite technologie WAP existent depuis... au moins 1999.

Ben apparemment, en 2006, c'est toujours pas au point. Si j'ai bien réussi à me connecter sur wap.boursorama.com pour voir le Nikkei monter et descendre beaucoup plus vite que moi sur les pistes de ski, je n'ai jamais réussi à saisir mon mot de passe pour voir si mes SICAV suivaient le même chemin...

Pourtant j'ai essayé toutes les combinaisons... sur leur écran de login à 3 champs! (Pourquoi faire simple?) Il faut taper "N° de compte" puis "Mot de passe" ou "Id"... allez comprendre.

Et c'est certainement pas la page d'aide sur le site qui va m'aider:

"La saisie des caractères alphanumériques n'étant pas très simple sur les téléphones mobiles, nous avons mis en place une solution spécifique qui consiste à transformer votre mot de passe alphanumérique en mot de passe numérique en utilisant la logique des claviers de téléphones portables. Il vous suffira de taper le chiffre qui correspond à la lettre sur votre clavier et utiliser le zéro pour les caractères spéciaux."

N'importe quoi... ça fait plusieurs mois que les mots de passe sont purement numériques. Et évidemment, pas une seule mention, sur le fameux champ Id... >:(

Bref, Boursorama, c'est pas cher... et ça vérifie parfaitement l'adage "you get what you pay for"... c'est à dire: rien.

Et puis c'est pas fini, pour la communication WAP sur mon abonnement Orange: impossible de savoir combien ça me coûte. Aucune mention sur l'espace client du site Orange.

Il m'a fallu passer 15 minutes débitées de mon forfait avec une grognasse incompétente au bout du fil pour apprendre que le WAP c'est 15 centimes la minute! Pardon? "la minute vous dites?" Ben oui, ils arrivent à facturer le WAP à la minute au lieu du volume... mais attention, si on veut un forfait, ça se complique, là ça devient du volume 3€ pour 5Mo ou 6€ pour 10Mo... et en plus il faut lui tirer les vers du nez parce que par défaut elle ne donne pas les volumes, elle donne une approximation en minutes "pour que ce soit plus simple"... pfff... :'(

Et le pire c'est pour connaitre combien j'ai consommé en tentant vainement de passer la page de login de Boursorama... tout ce que j'ai réussi à svoir c'est que je consommais "en moyenne" 146 Ko de WAP par mois...

Après j'ai abandonné...

C'est beau la technologie du XXIème siècle...

2 connexions ADSL simultanées

Voilà un truc qui m'énerve depuis un bout de temps: au bureau on a 2 connexions ADSL: une chez Free et une chez Wanadoo. Bien évidemment, aucune des deux ne fonctionne correctement de manière inintérrompue entre 9h et 23h.

La solution pro serait d'avoir un routeur qui route entre les deux.

La solution "cheap" qu'on a ici consiste à brancher chaque poste sur les 2 réseaux par l'intermédiaire de 2 cartes réseau (sachant que les cartes mères arrivent maintenant avec une ou 2 interfaces réseau intégrées, ça ne revient vraiment pas cher).

Reste que Wanadoo est encore moins fiable que Free et que Windows semble insister pour passer par Wanadoo même quand il marche pas (ou mal...).

Jusqu'ici j'allais dans Paramètres > Connexions Réseau et je désactivais le réseau Wanadoo tant que je n'en avais pas besoin. Mais ça commençait à devenir un peu pénible...

Boite de dialogue "Paramètres TCP/IP avancés"

En cherchant un peu aujourd'hui, je crois que j'ai trouvé un truc qui devrait faire l'affaire: Propriétés de la connexion Wanadoo > Propriétés TCP/IP > Avancé . Là, je décoche "Métrique automatique" et je mets "Métrique de l'interface: 100".

A priori ça devrait clairement indiquer à Windows: "n'utiliser cette connexion qu'en dernier recours, si aucune autre route moins couteuse n'a été trouvée".

En tapant route print en ligne de commande, ça à l'air de faire ce que je veux, mais je vais voir à l'usage si ça rend la double connexion plus cool...

Freebox, Neufbox, Alicebox, Aolbox... et après?

AOL a lancé la semaine dernière son "modem" "triple-play" comme on dit. Commes tous les autres, il permet de se connecter à l'Internet en haut débit, de téléphoner sans passer par France Télécom et de recevoir la télé, mieux qu'avec la TNT, le câble et le satellite réunis.

La petite originalité, c'est qu'il intègre un téléphone sans fil (DECT), ce qui simplifie la connectique, limite les câbles et rend l'installation globalement plus esthétique.

Mais au delà du design, c'est un changement symptomatique de l'orientation à venir des offres de "communications convergentes".

En toute logique la prochaine étape va consister à offrir des téléphones bi-mode: sans-fil DECT pour la maison et GSM pour l'extérieur. Ces téléphones sauront automatiquement utiliser votre connexion internet à la maison et votre abonnement mobile lorsque vous n'êtes pas chez vous.

A mon avis, c'est également là la principale raison du récent mariage entre Neuf Télécom et Cégétel/SFR.

France Télécom/Wanadoo est évidemment déjà pourvu avec Orange...

Est-il présomptueux d'envisager un prochain rapprochement entre Free ou AOL et Bouygues Télécom?

Dans tous les cas, le service téléphonique classique est en phase terminale (un peu comme le Minitel en 1998 :P) L'accès internet devient une commodité forfaitaire. L'avenir, en termes de croissance, se situe sur les services à valeur ajoutée (TV payante) et les services mobiles.