Catégorie: "Création d'entreprise"

"Faire de l'argent"

"Faire de l'argent"

Toute la différence d'état d'esprit entreprenarial ente la France et les Etats-Unis se réusume en 2 mots:

  • En France on parle de "Gagner de l'argent"
  • Aux Etats-Unis on parle de "Making money", littéralement: "Faire de l'argent"

C'est symptomatique... l'américain moyen sait que l'argent ne tombe pas du ciel, qu'il ne suffit pas d'attendre de "gagner" et qu'il vaut mieux se bouger le cul pour faire de l'argent! Le français moyen, lui, pense que l'argent tombe du ciel et qu'on le gagne si on est chanceux. Dans le cas contraire, c'est le gouvernement qui est responsable de mieux distribuer la chance et la solution, c'est de faire la grève... |-|

Evidemment, il ne faut pas le prendre au sens littéral. Par exemple, en théorie, les américains n'impriment pas leurs propres billets dans leur garage pour "faire de l'argent" :>> Mais l'idée c'est que soit l'argent circule parce que les gens consomment (achètent des produits et services les uns aux autres) et tout le monde à l'impression d'avoir de l'argent. Soit l'argent ne circule pas parce que personne ne consomme...

Réaction française: "l'économie est morose, on ne vas pas gagner d'argent".

Réaction américaine: "dans le contexte actuel, quel nouveau produit ou service pouvons nous inventer pour que les gens l'achètent et que nous fassions de l'argent avec?" Exemple de produit: des voitures qui consomment moins d'essence (les gens les achètent parce qu'ils pensent que ça va leur faire faire des économies). Exemple de service: des solutions de refinancement.

Entreprises en France

Entreprises en France
Anton_Ivanov / Shutterstock.com

Je suis retombé récemment sur une une enquête de la Tribune qui disait qu'entre 2004 et 2006, le nombre d'entreprises opérant en France avait chuté de plus de 7%.

Il sera sans doute intéressant de regarder l'évolution après 2 ans de Sarkozy.

Est-ce qu'il n'y en aura que pour les world companies qui continueront de grossir ou bien verra-t-on enfin l'émergence d'un réel entreprenariat individuel... ?

Business bootsrapping

Business bootsrapping

Un peu de sagesse dans un monde de business plans...

Quand vous voulez créer une entreprise, la méthode classique, conseillée par Papa, les grands pontes, l'administration, ceux qui n'y connaissent rien et surtout ceux qui ne créeront jamais d'entreprise de leur vie, c'est ça:

  1. Vous rédigez un business plan;
  2. Vous vous en servez pour trouver des investisseurs/de l'argent;
  3. Vous faites un feu de joie avec l'argent des investisseurs;
  4. Vous espérer qu'un business profitable apparaisse avant que le feu ne s'éteigne!

Ce n'est pas que ça ne peut pas marcher, mais c'est quand même le monde à l'envers!

Evitez de perdre du temps...

Vous passez 6 mois sur le business plan. Ensuite vous passez 6 mois à chercher un investisseur. En gros, vous passez 1 an avant de parler à votre premier client! Allo la terre? Ce sont les clients qui font le business, pas les "plans"! :crazy:

Maintenant, je ne vais pas vous dire que vous ne pouvez pas faire du business à l'envers, si ça vous chante! Beaucoup de feux de joie ont été allumés pendant la bulle internet. C'était superteuf! :lalala: Et le meilleur de tout ça: quand les feux se sont éteints, on a même découvert quelques business profitables! Amazon.com? (Pensée émue pour les autres...)

Plus sérieusement, si vous avez un projet industriel qui nécessite la construction d'une usine de 10 milliards de dollars, vous n'avez peut être pas le choix de faire autrement qu'un business plan pour trouver de l'argent... (Où alors vous n'avez peut être pas bien réfléchi à comment sous-traiter la fabrication aux chinois... :P)

Mais dans les technologies de l'information, et dans les services plus particulièrement, perdre 1 an en élucubrations théoriques, c'est ridicule!

Bootstrap!

Le business bootstrapping, ça consiste à commencer par le commencement: le client!

Post complet »

Création d'entreprise: coûts, durées, procédures comparées au reste du monde

Création d'entreprise: coûts, durées, procédures comparées au reste du monde

Bon, vous avez peut être remarqué que je n'avais pas été spécialement impressionné par la facilité à créer une entreprise en France.

Je viens de trouver une étude de l'IFC avec un chapitre intitulé "Starting a Business" avec une approche beaucoup plus scientifique que ma propre expérience.

En comparant la France au reste du monde, on se rend compte qu'en durée de création on est pas trop mal placés (8 jours contre 2 en Australie, 3 au Canada puis ça monte vite). En revanche, en nombre de procédures on est bien noyés dans l'administratif (7 procédures contre 2 en Australie, Canada, Nlle Zélande et plein d'autres pays avec peu de procédures).

C'est dommage, l'Australie c'est loin quand même...

Note: quand on regarde le détail des procédures, je ne peux m'empêcher de penser que c'est assez superficiel et que l'étude ne regarde que le cas idéal. (Mais il y a des pays où le cas idéal fait peur quand même... :P)

Logiciels de compta: Ciel - EBP = même combat!

Bon je crois qu’après 2 jours à saisir des écritures comptables, j’ai accumulé suffisamment de frustration pour râler un peu…

Alors pour situer le décor: quand vous créez une société il faut faire une compta avec des règles très strictes (pour ne pas dire ésotériques). Soit vous renoncez d’avance et vous laissez faire votre comptable (ce que j’ai fait la dernière fois) mais vous êtes toujours un peu dans le brouillard, soit vous prenez enfin une bonne résolution pour 2007 (après avoir pris celle de créer une boite *en France*…) et vous essayez de vous y mettre…

Déjà au salon des entrepreneurs je n’avais pas été franchement impressionné par les stands des deux “leaders” de la compta pour les TPE, à savoir Ciel et EBP.

Sur les deux stands on ne vous prend pas forcément au sérieux parce que vous voulez monter une EURL et que vous n’avez même pas de cravate! Attention, la compta c’est sérieux Monsieur! Ensuite on vous prend pour un fou quand vous posez des questions techniques du genre “envoyer par mail, ça génère un PDF? – Non, ça génère un mèl! – Ah… et dans le mail il y a… un fichier PDF? – C’est ça!". Enfin bref…

Tout ça, une fois que vous installez les CDs de démo et que vous essayez de manipuler le b…, ça énerve!!

Et une fois que vous avez payé 200 € pour la version complète, ça énerve encore plus. >:(

Dans mon cas, j’ai acheté Ciel pour des raisons totalement irrationnelles, basées sur la lassitude d’un long test non concluant, mais j’aurais pu acheter EBP et ça aurait été tout aussi décevant. (Note: si on m’échangeait mon baril de Ciel contre 2 barils d’EBP, je crois néanmoins que je prendrais… au moins pour le sport!)

Ergonomie

Tout d’abord, aucun des deux logiciels ne respecte les standards d’ergonomie de Windows. Et encore moins les réflexes que vous avez pu “apprendre” avec Excel. Appuyez sur tabulation, ou sur Entrée ou sur une touche fléchée et vous êtes sûr que le curseur ira quelque part… mais certainement pas là où vous voudriez qu’il aille!

Post complet »