Décalage horaire

Décalage horaire

Hum... ça va faire 4 jours que je suis rentré de Californie et je ne me suis toujours pas remis du décalage horaire (+9 heures). Et le passage à l'heure d'hiver (-1 heure) n'y aura rien changé.

Je me rappelais vaguement que j'avais mis longtemps à m'en remettre, en revenant de mon année à Philadelphie. Mais je ne me rappelais pas que ça pouvait être aussi désagréable à vivre! Mais, parait-il que c'est normal. Philadelphie c'était il y a 12 ans, et les effets du "jet lag" augmentent avec l'âge... C'est bien, ça me rappelle que je deviens vieux (34 ans hier)...

Et c'est d'autant plus troublant que dans l'autre sens (Paris - San Francisco) j'ai à peine senti le décalage. J'avais juste trouvé que c'était plus facile de me lever le matin! ;) Mais ça aussi, apparemment c'est normal: le corps humain aurait beaucoup plus de facilité à rallonger ses journées (voyages vers l'ouest) qu'à les raccourcir (voyages vers l'est). Et je veux bien le croire... puisque je l'observe toute l'année (mon grand désespoir, c'est que les journées ne durent pas 25 heures... ou 26).

D'après ce que j'ai pu lire ici ou sur le web, il n'y a pas vraiment de remède efficace, si ce n'est d'accorder un jour à un jour et demi de récupération par fuseau horaire traversé... (encore 4 jours de coma au minimum donc :-/).

Mais toujours est-il que ça me rassure de lire que les mêmes effets se produisent pour tout le monde. Par rapport au sommeil d'une part, mais aussi et surtout par rapport à l'humeur "dépressionnaire" associée (depression). Le monde me parait profondément dénué de tout sens ces jours-ci. Et je préfère mettre ça sur le compte du décalage horaire que sur le fait d'être rentré en France (le pays où on brûle des autobus pour... euh... pour quoi déjà?) Ah oui, il semblerait qu'on observe également fréquemment des troubles de la mémoire. Ce qui, avec un peu de chance, devrait me permettre d'oublier que le monde est réellement dénué de sens...

Enfin, le pire c'est quand même de se réveiller en pleine forme et en se disant "waouh qu'est-ce que j'ai bien dormi, je sens que ça va être une bonne journée!!! enfin!!!" puis de se rendre compte qu'il est 3:45 du matin, ne pas se rendormir, prendre un petit dej faute de mieux, puis s'écouler à nouveau à 7:30 du mat.

En fait, je pense (ou je crois comprendre) que le corps humain (le mien y compris) fonctionne par cycles de 90 minutes environ. Dans une nuit normale, ces cycles correspondent à des cycles de sommeil. Dans une journée normale, ces cycles correspondent à des phases de concentration et de relachement. Mais surtout, normalement il y a des hormones (type mélatonine) qui permettent de rester endormi toute la nuit et éveillé tout le jour. Sauf que là, pour moi, j'ai l'impression qu'il n'y a rien qui régule. J'ai l'impression de vivre tous les cycles de 90 minutes comme des montagnes russes! 30 minutes de pleine forme, suivis de 15 minutes de "je fais quoi là?" suivis de 30 minutes de coup de barre, suivi de 15 minutes dépressives...

Je pense d'ailleurs que je suis arrivé au bout de mes quelques minutes dans lesquelles je suis assez concentré pour écrire... et encore, ce post est probablement tout décousu... mais je vais le poster quand même, car si quelqu'un le google-trouve en plein décalage horaire un de ces jours, il se sentira peut être moins seul! :D

Allez, d'ici 60 minutes j'aurai à nouveau une phase de concentration. Mais que faire d'ici là? Lire "Wired"? Ou "USA Today" de mercredi dernier? :>

Post complet »

Blue Angels day

Terrible! Absolument terrible journée! :)

Aujourd'hui samedi c'était le grand jour de Fleet Week, la méga démo de l'US Army qui permet aux américains de voir leurs tax dollars en action! Et quelle action!

J'y suis allé avec des amies de mon hôtel. Il faudra que je vous en reparle de mon hôtel magique, blindé d'étudiants venus se perfectionner en anglais, mais c'est un autre sujet!

Normalement tout le monde s'agglutine au Pier 39 de Fishermans Wharf. Mais comme nous on est des gens rusés, on a préféré aller s'agglutinner sur le Marina Green avec tous les autres gens rusés! :> C'était probablement tout aussi blindé, mais à la place de touristes, on avait plein de résidents de la valley, avec leurs polaires Google, Yahoo et tout ça ;)

En tout cas, c'est clair, la moitié de la vallée était sur le waterfront. L'autre moitié était probablement sur le water tout court, à en juger par le nombe de bateaux immobilisés dans la baie cet aprem!!

Le clou du spectacle, donc, c'est le show aérien des Blue Angels! C'est un peu comme la "patrouille des avions" en France, sauf que là... euh... ça déchire vraiment sa race!!! (for lack of a better term, sorry about that! :P)

"Nearly orgasmic" comme dirait un résident rencontré ce soir sur O'Farrell.

Sur le chemin on a sauté du bus (n°22) à Pacific Heights tellement la vue sur la baie y était incroyable! See Flickr!

Pour le retour... ce fût folklo! La moitié de la Valley qui remonte en même temps! Ca vous fout un bordel... pire que les Champs quand la France a le malheur de gagner un tournoi de foot... mais en plus discipliné (les gens restent sur les trottoirs! Funky stuff!

Comme ça allait plus vite à pied qu'en bus, on est remonté sur Russian Hill (plus à l'est que Pacific Heights) et on en a profité pour passer par la célébrissime Lombard Street, la rue avec le plus de virages concentrés sur 1 paté de maisons.

En tout cas, Pacific Heights, Marina et Russian Hill... des purs quartiers, avec des pures baraques. Ze classe!!! A part que c'est mal desservi en transports, et se taper les côtes à pied tous les jours... bonjour! :) Voiture obligatoire. Je crois que je n'ai jamais monté une côte aussi raide que Russian Hill sans chaussures de rando et un guide expérimenté! :P

De là, on a traversé China Town pour le Financial District où on est allé boire un coup, pardon prendre un cocktail en haut de la Bank of America, qui doit être à peu près le plus haut building de la ville. Et ça vaut vraiment le coup, contrairement au resto panoramique tournant du Hyatt Regency où je suis allé il y a 2 jours. Vue in-croy-a-ble!! Mais puisque je vous dis d'aller voir Flickr!!!

Voilà pour la version courte. Je suis épuisé. Demain on se tente un brunch à Castro!

Un parisien à San Francisco!

Wow! Ca fait 3 jours que je suis à San Francisco et j’ai presque l’impression d’habiter ici.

Je crois que je ne me suis jamais habitué à une ville aussi vite. Même pas Montpellier. Et pourtant, Montpellier j’avais tellement aimé que je m’y suis installé pour 2 ans. Heureusement, ou malheureusement, les lois sur l’immigration américaine m’empêcheront de déménager sur un coup de tête cette fois ci. Je rentre donc à Paris dans 3 semaines moins 3 jours… et je commence déjà à me dire que ça va être trop court!

Je veux dire, where else in the world can you do half a million things all in a quarter to three? Ok, New York probablement. Mais ici, en plus, c’est hippie land! Les gens sont vraiment plus cools que dans n’importe quelle autre grande ville que je connaisse!

Les gens ne courrent pas dans le métro. Peut être parce qu’il n’y en a pas! :P Mais quand même ils ne courrent (presque) pas pour attraper les bus, les street cars (tranways) et les world famous cable cars qui passent les collines en s’accrochant sur un câble intégré à la route.

Et des collines (des hills), il y en a! San Francisco c’est à peu près grand comme Paris, mais avec des rues plus larges, plus quadrillées et quarante trois (43!) buttes Montmarte pour épuiser les piétons! :)

Et puis, les gens se parlent aussi dans la rue, dans les bus… Pas seulement avec les touristes. Ils se parlent entre eux aussi. C’est vaaaachement sympa! Bon, c’est sûr que si, en plus, vous vous plantez sur un trottoir, l’air hagard avec votre Routard et votre Lonely Planet, vous êtes assurés qu’une âme charitable va venir à votre aide dans la minute qui suit. Are you lost? Can I help you? Where are you going? Do you need help?

Un jour j’ai accepté – alors que je l’avais déjà – un guide BART de la part d’une inconnue qui me prétendait que c’était le meilleur plan gratuit de la ville. Ca lui faisait tellement plaisir de me l’offrir! :)

En arrivant de l’aéroport – avec ledit BART – je suis descendu à Powell St Station, qui n’est pas seulement la station la plus proche de mon premier hôtel, mais aussi la station du milieu du centre ville… apparemment. Je pense que ça aide à prendre ses marques… Anyway, pour moi le kilomètre 0, le “Notre Dame” de San Francisco, c’est Union Square.

Mon premier hôtel est à 6 ou 7 blocks (oui on compte les patés de maisons pour évaluer les distances… et ça se révèle vite incroyablement pratique) de Powell St Station, mais up hill! C’est à dire que je me suis trimballé mes deux énormes valoches (ben oui, 3 semaines, il faut ce qu’il faut ;)) en montée! Et je m’en rappelle encore! C’est probablement le deuxième facteur qui m’a beaucoup aidé: j’ai compris que je devais apprendre à utiliser les transports en commun dès le premier jour. (Très utile pour rentrer le soir après avoir marché toute la journée jusqu’à l’autre bout de la ville!)

La carte orange locale s’appelle le MUNI Pass. Et dans la version étendue, avec entrée aux différents musées, le City Pass. J’ai pris ça et depuis je me demande comment j’ai fait pour vivre sans carte orange à Paris!!!

Pour le reste, ça s’explique peut être mieux en photos, alors je vous donne rendez-vous sur Flickr pour une mise à jour quotidienne. Et ici, pour une mise à jour de temps à autres…

De Paris à San Francisco

Yes! Après 12 ans d'une inexplicable attente (procrastination on dit ici!), je suis enfin revenu aux US. Et cette fois ci dans le seul pays au monde qui vit dans le futur, j'ai nommé la Californie! (Evidemment c'est une question de référentiel, mais si vous venez en Californie, vous comprendrez sûrement ce que je veux dire! ;))

Tout commence par un lever aux aurores (hum, ça faisait longtemps!) pour se rendre à Charles De Gaulle à temps pour passer les contrôles de sécurité qui deviennent franchement pénibles (il faut enlever ses chaussures pour les passer aux rayons X) voire carrément ridicules! (J'ai eu droit à la batterie de tests anti explosifs supplémentaires parce que j'avais une bouteille d'eau dans mon sac! - Le futur commence ici! |-|)

A partir de là, CDG 2 perd vraiment de sa classe! Depuis l'effondrement d'une partie du terminal, c'est le bordel! Travaux partouts, salle d'embarquement en préfabriqué, bus pour se rendre à l'avion... à la limite ça aurait pu être drôle si j'avais pu faire plus de photos de l'avion. On est rarement sur le tarmac! Mais les photos, ils aiment pas trop... Alors déjà que j'avais une bouteille d'eau, si en plus je prends des photos... C'est vrai que c'est ultra suspect, un touriste qui boit et qui prend des photos!

Vieux Boeing 747-400 donc. Ca devait être impressionnant un jour. Là... bof. Pas de quoi fouetter un A380! :> D'autant plus que je me suis retrouvé dans une rangée de sièges qui n'a pas de fenêtre!! J'étais un peu déçu, surtout qu'avec un billet Air France je m'attendais à la qualité Air France (enfin celle que j'ai eu connue il y a 15 ou 20 ans ;)

Anyway, si ça peut servir, je pense que Air France reste le meilleur plan pour Paris-San Francisco si on veut le faire sans escale. En réservant plus de 14 jours à l'avance, ça revient à 700 € l'aller-retour. (L'alternative, en gros, c'est Delta Airlines et on se retrouve dans le même avion, affrêté par Air France.)

Par contre, il faut absolument fixer la date du retour à l'avance. Un petit peu pour rassurer l'immigration américaine, mais beaucoup pour bénéficier d'un tarif correct. Un billet open pour le retour revient à 5 fois le prix du fixe. En d'autres termes, si on veut prolonger son voyage il vaut mieux faire un aller retour à Paris!

Départ programmé à 10h15. Avec les mesures de sécurité et les travaux qui ralentissent tout le monde, l'avion part à 11h15... et arrive à 12h35 par la magie du décalage horaire (-9 heures)! Impressionnant! ;) Et ça fait une très très longue journée!! Surtout quand on a pas trop dormi dans l'avion...

Faute de hubelot, j'avais un couple d'américains super sympa à côté de moi. Ils m'ont indiqué tout un tas de choses sur la Californie et on a imaginé un itinéraire que je pouvais faire, étant donné que je rentre par Los Angeles. Quelque chose du genre San Francisco -> Silicon Valley -> Yosemite National Park -> Monterey -> Santa Barbara -> Hollywood, euh pardon Los Angeles. Très utile pour convaincre l'immigration à SFO qu'on sait ce qu'on fait (même quand on sait pas! :P)

SFO est un peu moins classe que CDG comme aéroport, mais pour la peine, c'est un aéroport qui fonctionne! Immigration, douane, baggages, tout ça en moins de 10 minutes et hop je me retrouve dehors. Juste le temps d'une photo. Parce que comme CDG, l'aéroport est très excentré par rapport à la ville.

Direction le BART! Le Bay Area Rapid Transportation, c'est le RER local, qui vous emmêne de l'aéroport au centre ville en 20 minutes pour $5.15. Ce qui est un peu compliqué, car les automates ne rendent que la monnaie sur des billets de 10 dollars, et quand vous êtes fraîchement débarqué de Paris, en général, vous n'avez pas de coupures de 10...

Petite différence avec le RER aussi: c'est ultra clean! Les quais brillent de propreté. Et à l'intérieur du BART, il est interdit de fumer (normal), manger (okay) et même de boire! C'est sûrement pour ça qu'ils m'ont confisqué ma bouteille d'eau avant le départ à Paris...

Trouver un hôtel à San Francisco...

Hotels à Union Square (San Francisco)
Hotels à Union Square (San Francisco)

Je n'avais jamais eu l'occasion de l'utiliser jusqu'ici, mais je dois dire que chercher un hôtel dans Google Maps, c'est assez bluffant! Il suffit de taper par exemple "hotels in san francisco" et plop, vous avez une carte de San Francisco, pleine d'hôtels. Evidemment, ça devient encore plus intéressant en demandant un quartier précis, par exemple "hotels in union square san francisco".

Ca marche aussi en tapant "hotels in paris", mais uniquement sur le .com ! Si vous allez sur Google Maps en Français, ça ne trouve rien. Et même "hotels à paris" ne donne rien de concluant...

De plus, la recherche à San Francisco donne beaucoup plus de détails que la recherche à Paris, par exemple...

Post complet »