Catégorie: "Contenus Numériques"

Apple & EMI annoncent la fin des DRM

Apple & EMI annoncent la fin des DRM

Au mois de mai, Apple va mettre en ligne sur l'iTunes Store, l'intégralité du catalogue musical de EMI sans DRM, c'est-à-dire sans protection anti-copie!

Les morceaux seront encodés en AAC/mp4 à 256 kbps, soit le double de la qualité actuelle des morceaux de l'iTunes Store.

Contrepartie: le coût du single passe de 99 cents à 1,29 €. En revanche, le coût des albums n'augmente pas (alors que la qualité augmente et les DRMs sautent, comme pour les singles).

Apple rassure les consommateurs qui pouvaient se sentir piégés en achetant de la musique écoutable uniquement sur iPod, mais surtout, Apple en profite pour faire bonne figure dans les divers procès européens qui planent sur lui, justement à propos de ce verrouillage.

Ce qui est plus intéressant maintenant, c'est de regarder les choses du côté de EMI...

La première question qui se pose c'est: est-ce que les revenus de EMI vont augmenter parce que plus de personnes vont acheter de la musique libre et de meilleure qualité, ou bien est-ce que les revenus vont baisser parce que ladite musique sera plus facile à pirater?

Personnellement, ça m'inciterait plutôt à acheter plus que moins...

La deuxième question, et c'est là que je trouve ça très intéressant, c'est: est-ce que cela va devenir un élément différenciant pour EMI par rapport aux autres labels?

Est-ce que EMI va devenir une marque à part entière?

Pour l'instant, ça n'avait aucune importance pour le consommateur de savoir sur quelle maison de disques était édité un artiste. Maintenant, s'il est chez EMI, ça voudra dire qu'on peut l'acheter en ligne en meilleure qualité et qu'en plus on pourra continuer à l'écouter le jour où on achètera autre chose qu'un iPod...

Perso, je me vois bien racheter quelques Duran Duran ou Pink Floyd de chez EMI que je n'ai pas, juste parce que maintenant je vais pouvoir les acheter et les garder pour... euh... longtemps?

Bien sûr, je pense que ce n'est qu'une question de temps avant que les autres majors du disque emboîtent le pas. Mais vu les mammouths en question, le temps pourrait bien être assez long pour que EMI en tire profit.

Feuilleton industriel à suivre donc! ;)

Radio gaga

Via Vostyx & la newsletter Droit-internet de Murielle Cahen:

Les majors du disque s'attaquent aujourd'hui aux radios diffusees sur Internet. Elles paient les droits de diffusion mais les associations de protection des droits des majors, la RIAA en tete, expliquent que ces radios ne protegent pas les musiques qu'elles diffusent, permettant aux internautes de copier ces musiques et donc de pouvoir les diffuser ensuite sur le reseau des reseaux.

Ah parce que les radios FM, elles la protègent leur musique?

Moins bonne qualité vous dites?

Et les 60 radios en "qualité" CD fièrement promues dans les brochures des opérateurs de TV câble et satellite? :?:

Et il y a une sortie numérique sur leurs décodeurs, vous le savez ça? Mais, qu'attendez-vous? Attaquez les! :!:

Crétins. >:XX

La fin du peer-2-peer?

Apple a lancé hier son service iTunes Music Store.

Ce service permet aux utilisateurs du logiciel iTunes 4 d'acheter et de télécharger des morceaux de musique parmi le catalogue des 5 majors, pour typiquement 99 cents! Le fichier obtenu est au format AAC (de Dolby Labs) lequel est plus performant que mp3 au delà de 128 kbps. Ce format permet également une utilisation quasiment illimitée du morceau (gravages à volonté) tant que l'on dispose du login/password de l'acheteur original. Sans doute pour éviter que les morceaux achetés soient sauvegardés directement dans "My Shared Folder"...

Donc, évidemment ce service est pour l'instant réservé aux utilisateurs de Mac et résident aux US (disons ayant une carte bleue et une adresse US), mais pourrait rapidement être proposé aux reste du monde, tant d'un point de vue géographique que technologique.

Résumons:

  • C'est facile: toutes les majors au même endroit et un vrai moteur de recherche (et ergonomie Apple première classe! ;))
  • C'est peu contraignant (gravages illimités)
  • C'est pas très cher (surtout que vous pouvez acheter juste les 2 ou 3 morceaux qui vous intéressent sur un album après avoir écouté un extrait de 30 secondes de chaque morceau)
  • C'est légal
  • Et surtout: la qualité du son est au rendez-vous! (Ce qui est loin d'être le cas en peer-2-peer!)

Voilà qui pourrait bien convaincre un certain nombre d'utilisateurs non-intégristes du P2P!

Post complet »