Partir aux US?

Partir aux US?

Bon, je dois avouer que je suis pas forcément d'accord avec tout ce qu'il dit Loïc Le Meur... sauf quand c'est moi qui suis cité dans son blog... ayant moi même cité Jacques Attali ;)

Mais ce qui me laisse vraiment perplexe c'est les commentaires... déjà par le nombre... mais surtout par les revendications politiques extrêmes que certains véhiculent. Au secours!

Je ne sais pas si je dois en rigoler et me dire qu'on a les commentaires qu'on mérite ou si je dois en tirer la leçon d'éviter à tout prix de politiser mon blog comme Loïc l'a fait!

Sans avoir tout lu, je remarque que ceux qui caressent l'idée de partir parlent tous d'une ville... aux Etats-Unis! Et j'ai envie de remettre ici une citation de Frédéric Beigbeder que j'avais déjà publiée en 2003 mais qui me parait tellement d'actualité ici...

"La France aujourd'hui a le même rapport avec les Etats-Unis que la province avec Paris: mélange d'admiration et de rejet, désir d'en être, gloire d'y résister."

Archive Lights Tour 2007 / Zenith Samedi 20 à 19h30

Archive aux Solidays 2006
Archive aux Solidays 2006

Bon, je l'ai déjà dit, le meilleur groupe de trip-rock de la terre c'est Archive!

N'empêche que la dernière fois que je l'ai dit c'était en 2004. Et la dernière fois que je les ai vus en concert, c'était au Solidays l'été dernier.

Il était donc grand temps que 1) je le répète: Archive are the best trip-hop/rock band since... ever! et que 2) je retourne les voir! Samedi prochain au Zenith (de Paris)... j'en trépigne d'impatience en l'écrivant! :D

PS: non non je n'ai pas de pass backstage. Ya que mon ex qui arrive à ça (cf photo).

PS2: par contre, moi j'ai Polard (le chanteur actuel) qui laisse des commentaires sur mon blog, na! :p

PS3: d'un autre côté, mon ex, elle a aussi le CD dédicacé... gnrrrr ;)

Il y a des jours, je voudrais être mon ex!

Pourquoi rester en France?

Pourquoi rester en France?

Ok, c’est limite provoc’ comme titre, mais c’est une question qu’on est vraiment en droit de se poser à un moment ou un autre… J’ai d’ailleurs été surpris de constater à quel point différentes personnes de mon entourage avaient déjà réfléchi à la question!

Evidemment, la première raison qui vient à l’esprit, c’est la force de l’habitude (ou la résistance au changement si on veut avoir un discours orienté). Et la question se pose alors sous la forme “pourquoi ne pas rester en France?".

Evidemment, il est clair qu’envisager de changer de pays implique des moyens et des conséquences… conséquentes. Mais imaginons qu’on puisse se le permettre… Qu’est-ce qui nous retient?

Et là, je ne peux pas m’empêcher de citer Jacques Attali dans “Une brève histoire de l’avenir” (d’ailleurs, il faudra que j’en parle plus en détails de ce bouquin):

La qualité de vie en France est telle que, malgré sa fiscalité, peu de gens, même parmi les plus taxés, la quittent: la proportion de grands diplômés français s’expatriant reste faible, comparée à celle des autres pays développés (seuls les Etats-Unis, la Corée du Sud, le Japon, l’Australie et l’Espagne font mieux)

(p. 399)

Ca c’est la situation actuelle. Et je veux bien le croire. La qualité de vie est France est vraiment appréciable. Si on compare aux autres pays, le pouvoir d’achat (de consommation), la protection sociale, la liberté individuelle, la diversité culturelle, le climat et probablement même la sécurité (malgré ce qu’on essaye de nous faire croire à coup de manipulations médiatiques), je veux bien croire que le mix final place la France dans le haut de la liste.

Maintenant, je relève aussi que dans son livre Jacques Attali prédit le déclin de la France (qui commence maintenant) (Note de moi: allumez la TV, vous comprendrez! :P). Il prédit aussi l’apogée des Etats-Unis et plus précisément de la Californie (comme par hasard…) dans 10 ans.

La question qui se pose alors deviendrait plutôt: “Rester en France… pour combien de temps encore?” et “Où aller après?“.

Post complet »

Pas assez de temps...

Pas assez de temps...

Le problème avec le temps, avec ces pauvres 24 heures par jour, c'est qu'on ne peut pas stocker les heures inutilisées pour plus tard. En fait, le temps c'est un peu comme l'électricité... si on ne l'utilise pas tout de suite, il se perd...

Alors quand je lis le dernier livre de Jacques Attali:

"On aura compris que le temps est, en fait, la seule réalité vraiment rare: nul ne peut en produire; nul ne peut vendre celui dont il dispose; personne ne sait l'accumuler.

On s'efforcera certes d'en produire un peu en allongeant la durée de vie humaine. On pariera sur une durée de travail de vingt-cinq heures par semaine.

Pour aller plus loin, il faudrait réussir à renverser des barrières a priori infranchissables en réduisant le temps mis à remplir les fonctions inhérentes à toute vie: naître, dormir, apprendre, se soigner, aimer, décider. Par exemple, il faudrait pouvoir faire naître un enfant en moins de neuf mois, ou lui apprendre à marcher en moins d'un an, à parler une langue en moins de trois mille heures."

-Jacques Attali, dans "Une brève histoire de l'avenir" (p219)

...quand je lis ça, je deviens très très impatient d'être dans l'avenir! Oui je voudrais dormir moins. Oui je voudrais apprendre les langues de tous les pays avant de les visiter. Oui je voudrais avoir des enfants qui ne restent pas des bébés trop longtemps.

Oui je suis c'est effrayant! :P

Ah si seulement...

Ah si seulement...

Que serait la vie sans l'imparfait du subjonctif... ?
-Alexandre Vialatte (Romancier et chroniqueur français)